Les Macarons

Bon, allez, cette fois, je l'écris, ce premier message. Allez. On y va. Ok. Bon. Parce que ce blog va causer cuisine mais pas que, mais cuisine quand même, je vais partager que, hier, j'ai pris la (grande, très grande) décision de reprendre mon activité macaronnage. Parce que c'est bien beau de peindre des km2 de murs, de mesurer/scier/fixer des plinthes, et de nettoyer/balayer/aspirer, mais il faut (aussi) faire des choses qui font plaisir. Parce que comme je l'ai entendu hier dans une fameuse émission de cuisine, "seule la cuisine et le c.. procure ce genre de sensation". Et je trouve que c'est un peu vrai quand même. D'autres me diront qu'écouter Nicolas Sirkis aussi. L'autre se reconnaîtra (et elle sait qu'elle n'a pas tort). Mais moi je préfère peser ma poudre d'amandes, mon sucre glace et mes blancs d'oeufs. Trouver la juste dose de colorant (en poudre, car non, on n'utilise JAMAIS de colorant liquide pour faire des macarons, ou on ne se plaint pas qu'ils soient ratés) pour arriver à la bonne couleur. Pocher délicatement et avec technique ce qui enveloppera la précieuse ganache. Et passer 12 minutes devant mon four à regarder la collerette monter....

Les macarons c'est bon (quand c'est bien fait). Mais c'est encore meilleure de réussir à les faire. La preuve, j'ai bien du attendre ma quatrième fournée (réussie -il a du y avoir 3 fournées ratées avant-) avant de goûter une de ces sacro-saintes douceurs faite de mes mains. Et c'était bon.

Je ne fais (fort heureusement) pas que des macarons. Mais ces jours-ci, c'est macarons et yaourts maison, avec tests de nouveaux parfums. J'ai en tête "Macaron façon galette des rois", "Macaron Speculoos", "Macaron Banane-Passion" et "Macaron Réglisse". Et yaourts au "bonbon belge au caramel", au chocolat, et au pralin. Car, parce que mon mari blond ne mange que des desserts au praliné (d'ou 45 tentatives de Paris-Brest, j'y suis presque), et que c'est tellement mieux de cuisiner pour ceux qu'on aime, je vais aussi refaire une fournée de Macarons au praliné (délicieux avec un bon café dit-il). Donc, tant qu'à faire du praliné maison....